Paul Gheysens subit également une perte d’image à Knokke

Paul Gheysens (Photo: Belga Images)

Les problèmes continuent de hanter le propriétaire de Ghelamco, Paul Gheyens. Le prestigieux événement Knokke Hippique est mis en liquidation volontaire. Gheysens a lancé cet événement en 2015 avec l’entrepreneur bruxellois Stephan Conter. Cette collaboration 50/50 était ancrée dans l’asbl Knokke Hippique. Cette dernière avait beaucoup d’ambition et voulait ancrer un événement équestre annuel à Knokke. Mais à la fin de l’année 2021, l’asbl affichait une perte de 2 millions d’euros. La liquidation est donc imminente. Pour Paul Gheysens, c’est une mauvaise nouvelle. L’entrepreneur est pris dans une tempête médiatique négative, les médias de Christian Van Thillo en particulier, lire HLN.be, scrutant de près ses moindres faits et gestes. Ainsi, HLN a récemment rapporté que 13 propriétaires, acheteurs des appartements de luxe Ghelamco à Knokke, sont mécontents. Et voilà que Gheysens perd de son prestige dans la même ville. « Je comprends qu’il ait d’autres préoccupations », aurait déclaré Stephan Conter à propos de sa rupture avec Gheysens.

Continuer à lire…


NOUVEAU – La vente de cabinets vétérinaires à Verlinvest augmente les bénéfices de Vermec

Michel Verhaeren

La société d’investissement Vermec, détenue par Michel Verhaeren, a pu augmenter ses bénéfices à 15 millions d’euros l’année dernière. En octobre 2023, le holding Verlinvest, propriété de la famille AB Inbev de Spoelberch, est devenu actionnaire du holding Rigel. Cette dernière est le financier de Nesto, un réseau de cabinets vétérinaires en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne. Michel Verhaeren contrôlait 34% de Rigel et 24% de Nesto en Allemagne avec Vermec. Avec l’entrée de Verlinvest, la fusion de Nesto avec le groupe vétérinaire allemand Veternicum a été immédiatement annoncée. Le réseau combiné représente maintenant plus de 50 cliniques vétérinaires, dont plus de 20 en Allemagne. Récemment, Michel Verhaeren a également fait parler de lui en tant que financier de Sereni, un groupement de 60 entreprises de pompes funèbres belges.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Rik Vandenberghe, ex-ING et ex-Besix, cherche à lever 100 millions d’euros pour le promoteur immobilier Next Day

Rik Vandenberghe (Photo: Belga Images)

Le promoteur immobilier bruxellois Next Day a créé une nouvelle société d’investissement, une pricaf, qui peut lever jusqu’à 100 millions d’euros auprès d’investisseurs. La pricaf porte le nom de Next Day Investment Partner III et a été fondée par Next Day Investment Partner I. Le gérant de la pricaf est Rik Vandenberghe, ancien cadre supérieur de la banque ING et également PDG du groupe de construction Besix jusqu’en 2021. En 2021, Vandenberghe est devenu actif dans le groupe Next Day, une entreprise fondée par Vittorio Mettewie. Cette dernière aspire à se spécialiser dans le développement de projets résidentiels. Il intervient actuellement principalement à Bruxelles et en Wallonie.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Sereni augmente son capital de 16 millions d’euros (et regroupe déjà 60 entreprises de pompes funèbres)

Michel Verhaeren (Photo: Sereni)

Le holding Korund9 Capital a augmenté son capital de 16 millions d’euros pour le porter à 40 millions d’euros. Jusqu’en mai de l’année dernière, la société s’appelait encore Sereni Capital. Elle est donc le holding qui chapeaute le groupe Sereni. Cette organisation faîtière d’entreprises de pompes funèbres, basée à Anvers, regroupe actuellement déjà 60 entreprises de pompes funèbres. Les choses évoluent rapidement pour le groupe, qui souhaite consolider le secteur des pompes funèbres en Belgique. Sereni vise ainsi une part de marché d’au moins 20 %. Korund9 est détenu par l’entrepreneur de pompes funèbres anversois Bruno Quirijnen, Vermec, le véhicule d’investissement de la famille de Michel Verhaeren, et Amaury Hendrickx, cofondateur de la chaîne de hamburgers Ellis. Depuis fin 2022, le groupe est également reconnu comme courtier en assurances et peut vendre des assurances obsèques, qui sont en fait des assurances vie. Pour la petite histoire, Korund est le nom scientifique du saphir et du rubis, 9 indiquant le plus haut degré de dureté.

Continuer à lire…


IMMOBILIER – Les frères De Graeve visent des chambres d’étudiants à Gand

Le project ‘Drie Koningen’ de Immogra en face de la tour KBC.

Le promoteur immobilier Immogra souhaite réaménager un ancien site de Farys à Gand, situé à côté d’un campus de l’école Arteveldehogeschool, en 240 chambres d’étudiants. À la frontière de Gand et de Sint-Denijs-Westrem, le promoteur souhaite construire trois tours. Celles-ci se situeront directement en face de la tour KBC. Les trois bâtiments comprendront 512 chambres d’étudiants et 18 studios pour deux personnes. 76 % de ces chambres seront proposées à un tarif social prédéterminé. Le projet a reçu le nom peu inspiré de « Drie Koningen » (Trois Rois) et devrait devenir le projet de logement étudiant le plus abordable de Gand. Immogra est détenue par les frères jumeaux Dirk et Frank De Graeve. Avec leur holding Service & Development Group Belgium, ils ont versé un dividende de 50 millions d’euros pour l’exercice 2022-2023. Au cours de l’exercice écoulé, ils ont enregistré un résultat d’exploitation de 37,7 millions d’euros, soit un bénéfice net de 10 millions d’euros.

Continuer à lire…


IMMOBILIER – Marc Coucke vend un penthouse à Cadzand pour 8 millions d’euros

De Blanke Top à Cadzand.

Un penthouse situé dans les dunes de la station balnéaire de Cadzand a récemment été vendu pour environ 8 millions d’euros. Selon l’agent immobilier concerné, il s’agit de l’une des résidences secondaires les plus chères jamais vendues aux Pays-Bas. Le vendeur s’avère être le pharmacien-investisseur flamand Marc Coucke. Le penthouse fait partie de « De Blanke Top », l’un des projets d’appartements les plus prestigieux de Cadzand, construit il y a dix ans par l’entreprise de construction du promoteur immobilier ostendais Bart Versluys. Marc Coucke contrôle 50 % de cette société de construction. Il a immédiatement acheté deux penthouses. Il a vendu le premier penthouse il y a quelques années pour 5 à 6 millions d’euros. Aujourd’hui, la deuxième coque est vendue pour 8 millions d’euros.

Continuer à lire…


NOUVEAU – La famille Valckenier, fournisseur de mobilité

Guy Valckenier

La famille Valckenier d’Alost a pu clôturer l’exercice écoulé fin septembre dernier avec un chiffre d’affaires de 354 millions d’euros, contre 306 millions d’euros l’année précédente. Un cash-flow de 15,6 millions d’euros a permis de dégager un bénéfice net du groupe de 3,6 millions d’euros. Les frères Guy et Koen Valckenier ainsi que leur sœur Peggy se définissent comme des fournisseurs de mobilité. Leurs parents Bart Valckenier et Rolanda De Smet ont ouvert le premier garage automobile Valckenier en 1967 dans le village de Welle, en Flandre orientale. La première année, ils avaient un contrat avec Renault pour vendre 21 voitures par an. Aujourd’hui, Valckenier compte 14 garages et vend 11 marques de voitures, ce qui représente environ 10 000 voitures par an. La famille souhaite offrir un service complet, de la vente de voitures à l’entretien, en passant par le leasing, la location et le partage. Depuis peu, elle propose également des vélos. La famille entre dans notre classement avec 45 millions d’euros d’actifs. Vous pouvez lire leur histoire ici.

Continuer à lire…


IMMOBILIER – Valère Duchenne et Le Richmond : « les jeux sont faits »

Le Richmond à Godinne.

Les jeux sont faits. Fin de l’histoire pour Valère Duchenne, l’agent immobilier wallon qui a tenté de vendre son château Le Richmond, situé dans la vallée de la Meuse et datant de 1710, par le biais d’une loterie à 10 € le lot. Vendredi dernier, un courriel de Valère nous est parvenu. Il y a trop peu de recettes, la concurrence n’est pas rentable, disait le message. Nous allons donc arrêter et rembourser tout le monde, a déclaré un autre agent immobilier. La vérité semble être un peu plus dure. La « Commission de jeux de hasard »a déclaré Duchenne en défaut de paiement parce que son concours relève légalement de la catégorie des « jeux de hasard ». Et la mise en place d’un jeu de hasard est le monopole de la Loterie Nationale. Exit donc Valère Duchenne et Le Richmond.

Continuer à lire…


IMMOBILIER – Ignace De Paepe développe un parc logistique sur le site d’Arcelor Mittal à Ougrée

Ignace De Paepe (Photo: LinkedIn)

Le promoteur immobilier gantois Ignace De Paepe a la curieuse habitude de donner des noms botaniques à ses entreprises. Ainsi, sa dernière entreprise s’appelle « Carpinus Betulus », ce qui signifie « le charme commun ». L’objet de l’entreprise est moins botanique. En effet, l’entreprise doit construire un parc logistique « à la pointe de la technologie » sur un terrain de 34 hectares à Ougrée, une commune de Seraing. Cela implique le démantèlement d’un ancien haut-fourneau appartenant au groupe sidérurgique Arcelor Mittal, travaux actuellement réalisés par le groupe Wanty. De Paepe, avec sa société MG Real Estate, contrôle 75 % de Carpinus Betulus. Le gouvernement wallon en détient 25 %. Le groupe d’Ignace De Paepe, aujourd’hui âgé de 63 ans et domicilié à Monaco, est juridiquement ancré au Luxembourg.

Continuer à lire…


RIP : Henri Renmans, un boucher avec des dividendes

Henri Renmans (Photo: LD)

Mardi dernier, Henri Renmans est décédé à l’âge de 86 ans dans sa ville natale de Knokke-Heist. Son nom est irrémédiablement lié à la chaîne de boucheries qu’il a fondée dans le sillage de l’expansion du distributeur allemand Aldi en Belgique. À son apogée, Renmans exploitait près de 400 boucheries. Toutes ces activités étaient chapeautées par le holding familial Brabhold, dont Henri Renmans a été le président jusqu’à sa mort. Ce faisant, il a mené une politique volontariste en matière de dividendes. Au cours des cinq dernières années de l’exercice, le dividende cumulé s’est élevé à 83 millions d’euros.

Continuer à lire…