Concernant la famille Van Hool, le holding Immoroc et la coquille boursière PEK Kitobola

(Photo: Belga Images)

C’est l’histoire d’une mort annoncée, celle du constructeur d’autobus Van Hool de Koningshooik près de Lier détenu par une partie de la famille du même nom. Lundi, le gestionnaire de crise Marc Zwaaneveld, dont on se souvient de la restructuration du groupe maraîcher Greenyard de Hein Deprez, annoncera peut-être que la construction des autobus urbains à Lier sera progressivement abandonnée et éventuellement transférée dans le nord de la Macédoine, où Van Hool possède déjà sa propre usine. Un millier d’emplois sont ainsi menacés. La famille a eu besoin d’un manager externe pour faire passer cette décision. Cette délocalisation est évoquée depuis des années, mais la famille, en proie à des querelles, n’a pas réussi à faire passer cette décision. La famille Van Hool contrôle l’entreprise par l’intermédiaire du holding Immoroc. Celle-ci est détenue par 15 petits-enfants du fondateur Bernard Van Hool. Chacun d’entre eux contrôle 6,6 % d’Immoroc. En outre, ils contrôlent tous une partie des biens immobiliers, indépendamment de l’usine d’autobus. L’actionnaire le plus remarquable est peut-être Frank Van Hool, qui s’est constitué à lui seul une fortune de 60 millions d’euros en exploitant des compagnies d’autobus. À une époque, Immoroc était codétenue par l’ancienne entreprise coloniale cotée en bourse Pek Kitobola. En 1990, la famille Van Hool a manqué l’occasion de résoudre ses problèmes par une introduction en bourse.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Dividende de 45 millions pour les sœurs Sioen (et société patrimoniale pour Marnix Galle)

Michèle Sioen (Photo: Belga Images)

Les trois sœurs Sioen, Michèle, Danielle et Pascale, se verseront à elles-mêmes et à leurs familles un dividende brut global de 45 millions d’euros sur l’exercice 2022/2023. Les sœurs sont propriétaires à parts égales de l’entreprise familiale éponyme, leader mondial dans la production de textiles techniques et de vêtements de travail. Pour les deux exercices 2021 et 2022, Sioen Industries a versé un dividende global de 214 millions EUR à sa holding mère Sihold. Les trois sœurs ont payé 185 millions d’euros en 2021 pour retirer l’entreprise de la cote et en prendre la pleine propriété. La plus connue des trois sœurs est Michèle Sioen, PDG de l’entreprise et active au sein de l’organisation patronale FEB, entre autres. Elle est mariée à Marnix Galle, le promoteur immobilier qui contrôle 59 % du groupe coté en bourse Immobel. M. Galle a récemment créé la fondation privée STAK A³ Capital, avec laquelle il ancre son patrimoine familial.

Continuer à lire…


La famille De Brandt passe par la caisse avec la vente de son producteur de beurre

La famille De Brandt de Termonde a vendu son entreprise de beurre De Brandt Dairy International à la coopérative laitière irlandaise Lakeland Dairies. Dans un communiqué de presse, cette dernière décrit l’achat de la société belge comme « un investissement significatif ». Valerie et Herwig De Brandt, frère et sœur, contrôlent l’entreprise par l’intermédiaire du holding ‘t Hoog. Ils ont précédé la vente de l’entreprise par une politique de dividendes importante. Le holding intermédiaire Group De Brandt a versé un dividende global de 51 millions d’euros pour 2021 et 2022. Les chiffres de l’année dernière ne sont pas encore connus. Consolidé, le groupe fait face à un chiffre d’affaires de 324 millions d’euros en 2022, soit un bénéfice net d’un peu moins de 6 millions d’euros. Un nouveau calcul porte les actifs de la famille De Brandt à 126 millions d’euros.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Le groupe d’assurance Hillewaere renforce (à nouveau) son capital

Roel Druyts. (Photo: Hillewaere)

Hillewaere Group Belgium augmente son capital de 5,9 millions d’euros pour le porter à 38,6 millions d’euros. Il y a trois ans, l’administrateur délégué Roel Druyts a décidé de se lancer dans la consolidation du secteur belge de l’assurance. Pour ce faire, il a pu faire appel à la banque Rothschild & Co, basée à Londres. Celle-ci avait racheté le groupe néerlandais Heilbron et en avait fait le numéro trois du marché néerlandais de l’assurance. Heilbron est désormais également actionnaire effectif et administrateur de Hillewaere. Au début de cette année, Hillewaere, dont le siège se trouve à Turnhout, a acquis le groupe Garant, basé dans le Limbourg, ce qui représente cinq bureaux supplémentaires. Auparavant, le groupe avait acquis neuf bureaux de courtage en Flandre. L’objectif est de doubler le chiffre d’affaires de la commission, qui passe actuellement de 34 millions d’euros à 70 millions d’euros en trois ans.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Paul Thiers ancre le patrimoine familial dans une fondation privée

Paul Thiers avec son fils Paul jr. (Photo: ThinkCapital)

L’entrepreneur-investisseur de Flandre occidentale Paul Thiers a créé la fondation privée FPT. Cette abréviation signifie Fabienne et Paul Thiers. La fondation ancre le patrimoine de la famille Thiers. Le couple a un fils, Paul jr. La fondation doit certifier et conserver les actions détenues par la famille. Paul Thiers avait auparavant fondé Think.Capital, qui fait office de family office et rationalise les investissements. Il le fait à N.E.S.T, le siège de la famille situé à Eke, en Flandre orientale, et en même temps la maison de la collection d’art que Thiers a construite. Une partie de la fortune de la famille Thiers remonte à Polydor Thiers, père de Paul Thiers, qui a cofondé la société de revêtements de sol Unilin, vendue à la société américaine Mohawk pour 2,2 milliards d’euros en 2005. Selon un nouveau calcul, le patrimoine de Paul Thiers s’élève à 90 millions d’euros.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Christophe de Marchant s’installe à Anvers avec l’hôtel Jam

Le groupe hôtelier Nelson a l’intention d’implanter un hôtel Jam à Anvers. Le groupe a créé à cet effet la nouvelle société Nelson Antwerp. L’année dernière, le groupe Nelson a ouvert un hôtel Jam dans la capitale portugaise, Lisbonne, et un projet est en cours à Porto. À Gand, un hôtel devrait ouvrir ses portes dans la Leopoldkazerne dans le courant de l’année. Il existe déjà des hôtels Jam à Saint-Gilles et près de la gare de Bruxelles-Midi. Le groupe est financé par Christophe de Marchant d’Ansembourg, petit-fils de feu Werner de Spoelberch, actionnaire principal d’AB Inbev. En 2008, le petit-fils, aujourd’hui âgé de 61 ans, s’est lancé dans l’immobilier en rachetant au groupe AB Inbev l’ancienne brasserie BelleVue à Saint-Gilles. Le bâtiment abrite aujourd’hui le musée Mima ainsi qu’un hôtel Jam. Le groupe Nelson, dont le PDG Jean-Paul Pütz est actionnaire minoritaire, se concentre sur la construction via la rénovation d’hôtels neutres en énergie.

Continuer à lire…


Oprah Winfrey quitte Weight Watchers (après Eric Wittouck l’année dernière)

La diva de la télévision américaine Oprah Winfrey quitte le conseil d’administration de Weight Watchers, un nouveau coup dur pour l’entreprise qui lutte contre la concurrence de nouveaux médicaments amaigrissants très populaires. Oprah Winfrey, qui siège au conseil d’administration de l’entreprise depuis 2015, a récemment révélé qu’elle utilisait les médicaments comme « outil de soutien » dans sa stratégie de perte de poids. À Wall Street, l’entreprise a perdu 27 % de sa valeur. Toujours à Wall Street, Eric Wittouck, le Belge le plus riche, a gagné beaucoup d’argent avec la même société Weight Watchers. Son holding Artal, basé au Luxembourg, a racheté Weight Watchers en 1999 au groupe H.J. Heinz pour 735 millions de dollars. Deux ans plus tard, il l’a fait entrer en bourse. Jusqu’en 2018, Artal a continué à contrôler l’entreprise. Mais par la suite, cette participation a été progressivement supprimée. L’année dernière, Wittouck et Artal ont vendu leur dernière participation de 18,8 % dans Weight Watchers.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Le gouvernement wallon investit 20 millions d’euros dans des start-ups spécialisées dans les technologies de sécurité avec FN Herstal

Julien Compère, CEO de FN Herstal (Photo: RV)

Le gouvernement wallon, par l’intermédiaire de sa société d’investissement Wallonie Entreprendre (WE), a créé la coentreprise FNX Ventures avec le fabricant d’armes FN Herstal-Browning. Ce fonds d’investissement se concentre sur les technologies de sécurité et sera doté d’un capital initial de 20 millions d’euros. FN Herstal est détenue par le même gouvernement wallon par l’intermédiaire de Wallonie Entreprendre. FNX Ventures a pour mission de soutenir de jeunes entreprises innovantes opérant au Benelux, en France et en Allemagne dans divers domaines tels que la cybersécurité et les nouveaux matériaux à usage militaire et civil. Le fonds prend la position d’actionnaire minoritaire. Les investissements peuvent atteindre un maximum de 2 millions d’euros par dossier.

Continuer à lire…


La famille De Spoelberch entre dans le capital d’un exploitant de karting américain

(Photo: K1 Speed)

Le holding d’investissement Verlinvest va devenir un actionnaire minoritaire du groupe K1 Speed, dont le siège se trouve en Californie (États-Unis). K1 Speed exploite un réseau de pistes couvertes pour karts électriques comptant 86 sites aux États-Unis, au Canada, en Chine, en Corée du Sud, au Mexique et en France. Chaque année, ces pistes accueillent environ 50 000 visiteurs. Verlinvest est le holding d’investissement par lequel la famille de Spoelberch réinvestit une partie des dividendes qu’elle reçoit de sa participation dans le géant de la bière AB Inbev. Avec Alexandre Vandamme, la famille de Spoelberch est l’un des principaux actionnaires d’AB Inbev, le groupe brassicole actif dans le monde entier et dont le siège se trouve à Louvain. Avec les fonds levés par Verlinvest, K1 Speed prévoit d’ouvrir 14 nouvelles agences. L’objectif est d’atteindre plus de 100 sites d’ici la fin de l’année. Ces dernières semaines, Verlinvest a fait parler d’elle à plusieurs reprises, et pas toujours de manière positive.

Continuer à lire…


NOUVEAU – Jean-Marie De Buck revient à ses racines avec le private equity

Jean-Marie De Buck et son épouse Sylva Mannens.

Jean-Marie De Buck a fondé la nouvelle société Square Private Equity avec son épouse Sylva Mannens. Il l’a fait à partir de leur holding central commun LT Capital & Advice. Square Private Equity, destinée à investir du capital à risque, a été dotée d’un capital de 1 million d’euros. Jean-Marie De Buck van Overstraeten renoue ainsi en partie avec ses racines historiques. Son père a longtemps été le moteur du gestionnaire de fortune familial De Buck & Cie, qu’il a lui-même dirigé pendant six ans jusqu’à ce qu’il le vende, par le biais d’un échange d’actions, au banquier patrimonial De Groof. Avec le produit de la vente, De Buck a développé une entreprise active dans le recyclage de matériaux de construction et, en même temps, en tant que développeur de projets. Il a coordonné cette entreprise au sein du Groupe Square. Ce holding contrôle également Lamara, un domaine de 120 hectares à Franschhoek, en Afrique du Sud, où le couple cultive notamment des olives pour la production d’huile d’olive. La famille De Buck dispose actuellement d’un patrimoine de 55 millions d’euros.

Continuer à lire…